Comment changer vos habitudes?

Je trouve souvent que les nouveaux sièges de toilette modernes qui s’abaissent sont plus stressants que les anciens. Pourquoi? s’adapter au changement. Parfois, je me retrouve à abandonner un siège de toilette dans une toilette que je n’ai pas utilisée et le siège s’efface. Pas vraiment une expérience apaisante! Cela m’a fait comprendre que lorsque nous apportons des changements dans la vie, nous devons faire face à la fois à l’ancien et au nouveau. Cela nécessite des efforts supplémentaires.

J’écoutais aujourd’hui un podcast de Sam Harris *, qui parle avec Daniel Kahneman au Beacon Theatre à New York. Ils discutent de nombreuses choses intéressantes dans le domaine de la psychologie, notamment l’idée qu’il y a deux façons d’encourager les gens à changer de comportement. Ceux-ci peuvent être résumés comme suit:

Pousser a travers les obstacles (incitations, désincitations, arguments). Celles-ci nécessitent des efforts de la part de la personne qui effectue le changement, mais peut-être moins de la part de ceux qui guident le changement (par exemple, le thérapeute ou les politiciens)

Rendre plus facile. Changer quelque chose, permettant aux gens de bouger plus facilement comme vous le souhaitez. Cela nécessite plus d’intelligence et moins d’effort (de votre part). C’est aussi plus passif pour les gens. 

Ce concept me rappelle la manière de voir la psychologie ayurvédique, où différentes approches sont utilisées selon la nature du client, c’est-à-dire la disposition mentale et physique.

Exemple – Je veux que mon homme fasse plus de aspirateur !


Imaginez si ma femme me dit qu’elle veut que je fasse plus de aspirateur. Je sais que cela compte beaucoup pour elle. Si je fais plus de aspirateur, je sais qu’elle sera plus heureuse. si je fais moins de aspirateur, elle sera plus grincheuse. Mais je n’aime pas faire l’aspiration parce que l’aspirateur est très maladroit et lourd. Notre maison a beaucoup de pièces, de niveaux et l’aspirateur est grand et lourd et ennuyeux à utiliser (j’aime faire les choses rapidement parce que j’ai beaucoup à faire dans ma vie). Que puis-je faire pour changer mon comportement? Je veux faire plus de aspirateur. Je peux utiliser :

POUSSER: N’oubliez pas qu’il y a une motivation et une dissuasion, repoussez mes réticences et utilisez le vieil aspirateur de toute façon et / ou:

FACILITE: par exemple, changez l’aspirateur pour un meilleur, moins encombrant et plus facile à utiliser. Je pourrais aussi envisager de supprimer des tâches de ma planification quotidienne, ce qui me facilitera la tâche pour le passage de l’aspirateur.

(1) se sent plus comme un effort constant. Chaque fois que je fais le hoovering, je dois faire un petit effort. C’est comme les micro Rajas. (2) Cela ressemble davantage à un effort préliminaire, s’éloigner de la situation, l’analiser, la recherche d’obstacles pouvant être supprimés. C’est comme une grande dose de Sattva.

Nourriture pour la pensée !

* Le lien vers le podcast: #150 – THE MAP OF MISUNDERSTANDING – Une conversation avec Daniel Kahneman

VERSION ANGLAIS

I often find that the new modern toilet seats that lower themselves are more stressful than the old ones. Why? adapting to the change. Sometimes I find myself letting go of a toilet seat in a toilet that I haven’t used, and the seat slams down. Not exactly a calming experience ! It made me realise that when we make changes in life, we have to cope with both the old and the new at the same time. This requires extra effort. 

I was listening to a podcast today by Sam Harris*, who speaks with Daniel Kahneman at the Beacon Theatre in NYC. They discus many interesting things in the domain of psychology, notably, the idea that there are two ways of encouraging people to change their behaviour. These can be summarised as : 

Pushing (incentives, disincentives, arguments). These require effort on the behalf of the person making the change, but perhaps less effort by those guiding the change (e.g. the therapist)

Making it easier for people to do what you want them to do by removing the obstacles that get in the way of that behaviour. This requires more intelligence and less effort. It is also more passive (in relation to the people making the changes).

This concept reminds me of the Ayurvedic way of seeing psychology, where different approaches are used depending on the nature of the client, i.e. mental and physical disposition. 

Example. Imagine if my wife tells me that she wants me to do more hoovering. I know that it means a lot to her. If I do more hoovering, I know that she will be more happy. if I do less hoovering, she wil be more grumpy. But I don’t love doing hoovering because the hoover is very clumsy and cumbersome. Our house has many rooms, levels, and the hoover is big and heavy and annoying to use (I like to do things quickly because I have a lot to do in my life). What can I do to change my behaviour? I want to do more hoovering. I can use :

1. PUSH : Remember that there is incentive and dissincentive, push through my reluctance and use the old hoover anyway and/or :

2. MAKE IT EASY : for example, change the hoover for a better one that is less cumbersome, easier to use. I might also consider removing tasks from my daily planning, making it easier for my to attend to the hoovering.

(1) feels more like a constant effort. Each time I do the hoovering, I have to make a small effort. It is like micro Rajas. (2) Feels more like a preliminary effort, standing back from the situation, analising it, looking for obstacles that can be removed. This is like a big dose of Sattva.

Food for thought !

*The podcast link : #150 – THE MAP OF MISUNDERSTANDING A Conversation with Daniel Kahneman

#blog

  • Facebook
  • Instagram

PARTAGEANT L'AYURVÉDA DEPUIS 2003

Lieu-dit Gardoussel et Laquet, 30940 St Andre de Valborgne, France

 

tel : 09 64 28 32 71 / 06 43 06 24 22

 

Copyright © 2011-2020   Alex Duncan | SIRET 45227817900026