Libre arbitre …


Si une rivière pouvait penser …

Les pensées les plus improbables que cela aurait sont:

Je ne suis pas une rivière qui fait de la direction, de l’irrigation, de l’effort de creuser un chemin à travers la terre jusqu’à l’océan.

Je ne suis pas une rivière qui a un début (une source), un long voyage avec des rebondissements et des vents, avec des obstacles.

Je ne suis pas une rivière qui a pour but de fournir de l’eau de transport, de l’eau de forage ou de l’énergie cinétique à d’autres créatures …

Non ….. Je ne suis que l’apparence dite “rivière” qui résulte de l’inimaginable complexité du charbon et des interactions entre un grand nombre de molécules d’eau … qui sont à leur tour composées d’un nombre de plus en plus grand de particules plus petites, qui sont eux-mêmes le résultat de quelque chose appelé les interactions de champs d’énergie, ondes de probabilité …

Cela peut donc être avec nous les humains et notre sens de soi, ou de notre âme et de notre essence. Allez chercher. Asseyez-vous en silence et retrouvez votre âme, trouvez le soi-disant faiseur de vos actions, celui à qui on devrait reprocher d’être méchant, ou récompensé pour être gentil … Allez trouver cela “moi-même”. Bonne chance !

CONTEMPLATION

Imaginer…

C’est comme quoi être:

Un nuage subtil de vapeur d’eau recouvrant toute la planète Terre?

Un plan d’eau gigantesque, un lac immobile et silencieux?

Un océan qui coule et coule?

Une rivière qui coule vers quelque part, avec une source (un début) et une destination (une fin).

Maintenant, contemple cette idée pour un moment …

Si la rivière avait le sentiment de choisir de couler en aval, de choisir de se frayer un chemin à travers la terre, devant des rochers et d’autres obstacles, serait-ce si étrange?

Mais que se passe-t-il si cette rivière découvre que, loin d’être un Soi, avec une nature séparée, une âme qui choisit … elle est en fait composée d’innombrables particules d’eau qui se rassemblent sous la forme hautement improbable, appelée rivière?

Maintenant … réfléchissez un instant sur cette idée ….

Imaginez que vous êtes un processus de pensée appelé “moi”. Votre raison d’être est de vous sentir comme un soi séparé. Celui qui choisit, celui qui est libre de choisir, libre d’agir, et l’auteur et la cause de certaines actions …

Maintenant, quelle serait la probabilité que ce même processus de pensée prenne conscience du fait qu’il s’agissait en fait d’une apparence, d’une illusion et que la cause des sensations connues sous le nom de “libre arbitre” était en fait totalement différente de l’idée d’une âme qui choisit?

Et si le processus de pensée permettait de penser que la cause en était en réalité une coalition innombrable de neurobiologie complexe, un peu comme un fleuve pourrait se rendre compte qu’il est composé d’un nombre presque infini de particules d’eau, dont les interactions (dans certaines conditions) donnent lieu le phénomène connu sous le nom de rivière.

Robert SALTZMAN parle de libre arbitre :


ENGLISH VERSION

If a river could think…

The most unlikely thoughts it would having are :

I am not a river doing direction, irrigation, the effort of carving a way through the earth to the ocean.

I am not a river that has a begining (a source), a long journey with twists and winds, with obstacles.

I am not a river than has a purpose to provide transport or driniking water, or kinectic energy for other creatures…

No….. I am just the appearence known as “river” that results from the unimaginabley complex coalessence and interactions between a vast number of water molecules… who are in turn composed of an increasingly vast number of smaller particles, who are in turn themselves the result of something called the interactions of energy fields, waves of probability…

So it may be with us humans and our sense of self, or soul and off essence. Go and find out. Sit in silence and find your soul, find the so called doer of your actions, the one who should be blamed for being nasty, or rewarded for being nice… Go find that “myself”. Good luck !

CONTEMPLATION

Imagine…

It’s like what to be :

A subtle cloud of water vapour covering the entire planet earth?

A gigantic body of water, a silent imobile lake?

An ocean, ebbing and flowing?

A river, flowing towards somewhere, with a source (a begining) and a destination (an ending).

Now contemplate this idea for a moment…

If the river had the feeling that it was choosing to flow downstream, that it was choosing to carve a path through the earth, past rocks and other obstacles… would that be so strange?

But what if that river discovered that, far from being a Self, with separate nature, a soul that chooses…. it was in fact composed of inumerable water particles that came together into the highly improbable form, known as a river?

Now… contemplate on this idea for a moment….

Imagine that you are a thought process called “me”. Your raison d’etre is to feel like a separate self. One that chooses, one that is free to choose, free to act, and the author and cause of certain actions…

Now, how likely would it be that this same thought process comes to realise that it is in fact an appearence, an illusion, and that instead, the cause of the sensations known as “free will”, were in fact totally different to the idea of a soul that chooses?

What if the thought process eneded up conculding that the cause was in fact an inumerable coalition of complex neurobiology, much like a river might realise that it was composed of a near infinite number of water particles, who’s interactions (given certain conditions) give rise to the phenomenon known as river.

MORE ABOUT FREE WILL

https://samharris.org/free-will-and-the-reality-of-love/

#blog

  • Facebook
  • Instagram

PARTAGEANT L'AYURVÉDA DEPUIS 2003

Lieu-dit Gardoussel et Laquet, 30940 St Andre de Valborgne, France

 

tel : 09 64 28 32 71 / 06 43 06 24 22

 

Copyright © 2011-2020   Alex Duncan | SIRET 45227817900026